• fr
  • nl
  • de
  • Retour vers tous les projets

    Langues maternelles

    Ecole De Wereldreiziger Anvers

    2014

    Initiateurs

    Le projet a été présenté en 2014 par l’école primaire communale « De Wereldreiziger » à Anvers.

    Situation de départ

    L’école ‘De Wereldreiziger’ est située dans le quartier multiculturel de la gare d’Anvers. Par sa démographie, ce quartier est devenu, ces dernières années, un creuset de cultures différentes. L’école a dès lors évolué vers une école multiculturelle, avec 58 nationalités et 66 langues.

    De Wereldreiziger se profile comme un centre de référence et d’expertise pour les primo-arrivants allophones. L’école est confrontée à toutes sortes de questions de société inhérentes à l’environnement métropolitain.

    Objectif et concrétisation

    L’école veut valoriser la richesse des langues par le biais d’actions concrètes placées sous le dénominateur ‘sensibilisation aux langues’ (explorer, reconnaître et apprécier différentes langues), convaincue que cela renforcera la confiance en soi des enfants. Les primo-arrivants allochtones et leurs parents sont les experts et sont à l’avant-plan. Cela favorise leur sentiment de bien-être et leur intégration.

    Le projet comprend plusieurs sous-projets qui ont en commun de valoriser la richesse de la diversité des langues dans l’école. Pour chaque sous-projet, un objectif clair a été formulé.

    – Une rentrée des classes dans la diversité des langues

    Objectif : fin septembre, chaque enfant se sent accueilli dans sa propre langue.

    Durant les deux premières semaines de l’année scolaire, on commence à développer ou à compléter un « passeport des langues ». Ce passeport grandit avec l’élève au cours de la période scolaire et mentionne toutes les langues que l’élève connaît. Dans les classes, on pratique aussi un « speed dating » intense dans différentes langues. Les élèves s’apprennent l’un l’autre à se souhaiter la bienvenue dans d’autres langues ou créent une œuvre artistique sur le plus joli mot dans leur langue.  Chaque élève peut aussi s’adresser dans sa propre langue à l’une des « boîtes à parler » installées à différents endroits dans l’école. Les boîtes diffusent de la musique dans les différentes langues maternelles dans l’aire de jeu.

    Outre la langue parlée à la maison par les élèves, une attention est aussi accordée à la langue des parents. C’est ainsi que le discours d’ouverture du directeur au début de l’année scolaire est traduit directement dans plusieurs langues par les élèves, de sorte que les parents se sentent directement à l’aise et qu’ils puissent tout suivre.

    O Mundo –  une petite Bibliothèque du monde

    Objectif : tout au long de l’année, la langue maternelle (expertise) du primo-arrivant (et des parents) est mise en évidence, si bien que l’élève est mis à l’avant-plan et que la barrière de communication entre les parents et l’école est réduite.

    Pour ce sous-projet, l’école collabore avec la Idereen Leest (Stichting Lezen). Cette organisation rassemble chaque année une « Bibliothèque mondiale » sous la forme de dix livres d’images dans différentes langues, avec la traduction néerlandaise. Il y a des livres de Bulgarie, Chine, Roumanie, Turquie, Iran, Italie, Portugal, Pologne, Ghana, Maroc, Slovaquie, … Les parents viennent à l’école lire ces livres à haute voix dans leur langue maternelle.

    – Chorale de langues maternelles

    Objectif : les élèves ont la possibilité de s’épanouir musicalement et de chanter dans différentes langues.

    Une fois par semaine, les élèves ont la possibilité de chanter pendant la pause de midi. Les chansons dans différentes langues, provenant de différentes cultures, sont généralement apportées par les élèves eux-mêmes ou par les enseignants qui dirigent a chorale. L’école collabore avec un chef d’orchestre et chaque semestre, un concert est donné et le répertoire est interprété devant un public de parents et d’élèves.

    – La bibliothèque (mobile) des langues maternelles

    Objectif : chaque élève trouve, à l’école, un livre dans sa langue maternelle qu’il peut emprunter.

    Grâce à la coopération avec la Iedereen Leest (Stichting Lezen) et avec Atlas, l’école possède déjà un grand nombre de livres dans différentes langues. De nouveaux canaux sont recherchés continuellement pour élargir cette collection. L’école a collaboré également avec l’académie des arts et PLUTO (une asbl qui développe des projets de formation artistique adaptés aux écoles) pour réaliser un coin calme au sein de l’école où les élèves peuvent s’évader dans un livre écrit dans leur langue maternelle.

    La bibliothèque des langues maternelles est partiellement mobile. Cette partie mobile peut aller de classe en classe. Les élèves peuvent emprunter des livres dans leur langue ou découvrir à l’occasion une autre langue.

    Les plus de 1.000 livres dans une diversité de langues ont, entre-temps, été inventoriés, numérotés, introduits dans une base de données en ligne et classés par numéro dans la bibliothèque.

    Pendant les pauses, les élèves peuvent venir lire. Une feuille de routes claire intitulée « Comment puis-je trouver un livre ? » facilite la recherche d’un livre. Les enseignants viennent aussi régulièrement avec leur classe visiter la bibliothèque des langues maternelles.

     Kata Tsumuri

    Un recueil de chansons multilingue intitulé « Kata Tsumuri » a été Un recueil de chansons multilingue intitulé « Kata Tsumuri » a été réalisé avec la collaboration de Pluto. Les parents et les élèves ont apporté leur contribution au niveau de leur langue maternelle. Le livre et le CD proposent des chansons en roumain, japonais, hongrois, néerlandais, polonais, russe, pachtoune, arabe, français, catalan, turc, brésilien portugais, portugais et anglais avec chaque fois la traduction en néerlandais et la partition. Les illustrations ont été réalisées par les élèves.

    Progrès enregistrés

    En explorant activement la richesse et la diversité du monde des langues, l’école De Wereldreiziger propose un environnement scolaire rassurant pour les élèves que pour les parents et les enseignants. Les parents et les élèves constatent que leur langue est bienvenue à l’école et que les parents sont libres de parler leur langue maternelle à la maison avec leurs enfants et à l’entretenir. Que la conviction de l’équipe éducative est que la maîtrise de la langue maternelle facilite l’apprentissage d’une nouvelle langue.

    Cette attitude accueillante fait clairement tomber les barrières et les parents se sentent rapidement à l’aise à l’école. Lors des contacts avec les parents, on relève à présent une présence de plus de 85%. Le fait d’accepter les langues maternelles a contribué à ce pourcentage.

    Parmi les élèves, l’acceptation de la langue maternelle contribue au sentiment de bien-être. Ce qui, à son tour, favorise les résultats. Une étude le confirme.

    L’école a reçu en 2019 un Prix du Label européen des langues pour son projet de langues maternelles.

    L’école est disposée à mettre ouvertement son expertise au service d’autres écoles.

    Effets non prévus

    Une enquête interne sur la bibliothèque des langues maternelles révèle que plus de 80% des élèves en visite tentent également de lire des livres dans des langues autres que leur langue d’origine.

     Par ailleurs, des crèches du Limbourg ont commandé des exemplaires du receuil de chansons Kata Tsumiri.

    Leviers et difficultés

    Un important levier est que le projet s’inscrit entièrement dans le projet d’établissement de l’école et est soutenu par l’ensemble de l’équipe éducative et des parents. D’autre part, tout se fait de manière très professionnelle, avec une vraie gestion de projets.

    D’après une enquête qui été menée, les 10-12 ans visitent moins la bibliothèque que les élèves plus jeunes. L’équipe éducative cherche à voir comment y remédier. La réalisation du receuil de chansons a connu beaucoup de retard. La difficulté a été de trouver les bons partenaires pour pouvoir réaliser les objectifs poursuivis.

    Prolongement du projet

    Le projet « Langues maternelles » a été démarré comme un projet, mais il avait dès le début l’ambition de faire partie intégrante du projet d’établissement. Il y est parfaitement parvenu après cinq ans.

    Des évaluations régulières sont prévues. L’objectif est à terme de pouvoir faire bénéficier d’autres écoles du receuil de chansons multilingue, ainsi que de la bibliothèque du monde.

    Coordonnées

    De Wereldreiziger, Quellinstraat 31, 2018 Anvers, 03/201 62 70.

    E-mail : dewereldreiziger@so.antwerpen ou hans.hendriks@so.antwerpen.be

    Contacts : Jef Groffen (directeur) et Hans Hendriks (coordinateur du projet/professeur)

    https://www.stedelijkonderwijs.be/dewereldreiziger

    Retour vers tous les projets