• fr
  • nl
  • de
  • Retour vers tous les projets

    De Beeldige Beeldekens (Les formidables Beeldekens)

    Middenschool De Beeldekens Anvers

    2011

    Structure d’accueil du projet

    Le projet a été introduit en 2011 par l’école secondaire du premier degré « De Beeldekens », située à Anvers. Les élèves sont principalement issus de milieux défavorisés.

    Constat et ressources de départ

    L’école secondaire De Beeldekens répond, dans différents domaines, au concept d’école élargie.  Les  nombreuses initiatives et sous-projets de l’école s’inscrivent dans cette philosophie. Différentes recherches de collaboration ont été menées, notamment avec des fonds sociaux, les services d’aide sociale, la facturation maximale, etc. Des fonds ont également été trouvés par le biais de l’encadrement différencié pour la maîtrise du néerlandais, le soutien socio-émotionnel, la prévention et l’organisation de la remédiation.

    Objectifs et concrétisation du projet

    A partir de chaque élève (en particulier les jeunes d’origine étrangère et défavorisés), l’école veut offrir une large palette d’initiatives et de mesures de soutien afin de promouvoir l’émancipation et l’intégration des élèves et de leurs parents ainsi que la compréhension mutuelle entre les élèves et le quartier dans lequel ils vivent et/ou vont à l’école.

    Au début du projet, une liste des différentes initiatives qui existent au sein de l’école a été dressée et les lacunes ont été identifiées. Afin de donner à chaque élève la possibilité de se développer de manière optimale, cinq axes sont proposés :

    – Les formidables Beeldekens – réussissent : aider tous les élèves à franchir la ligne d’arrivée

    – Les formidables Beeldekens – Planificateur de carrière : orientation au niveau du choix des études

    – Les formidables Beeldekens – Fair Play : gestion du  temps libre

    – Les formidables Beeldekens – Santé : éducation à la santé

    – Les formidables Beeldekens – en Pad : utilisation de l’iPad dans toutes les classes.

    Au sein de chaque groupe, l’attention est portée sur les quatre acteurs suivants : parents et famille, école, loisirs et amis, quartier et société.

    Au cours de la troisième année du projet, l’accent a été mis sur l’enseignement durable (ecoschool), qui était en accord avec l’axe de la santé ; au cours de la quatrième année, les axes « réussissent » et « En Pad »  ont été fusionnés.

    Tous les enseignants ont participé à deux groupes de travail, l’un obligatoire et l’autre facultatif : certains de ces groupes de travail sont liés aux axes et sont donc obligatoires, tandis que d’autres permettent aux enseignants de choisir. Les enseignants s’engagent à faire partie du groupe de travail pendant toute l’année scolaire. Chaque groupe de travail dispose de son propre budget et bénéficie d’une autonomie totale pour la réalisation de son projet.

    Les principales activités au sein de ces groupes sont les suivantes :

    a) Les formidables Beeldekens réussissent et en Pad :

    – Les élèves des classes différenciées ayant des retards d’apprentissage bénéficient d’heures de remédiation. Ils bénéficient d’une remédiation pendant 2 heures par groupes niveaux des différentes classes et peuvent également faire appel au tutorat scolaire des élèves qui suivent un cursus de formation des enseignants. Chaque soir, il y a une école des devoirs à  l’école.

    – Les conseils de classe travaillent de manière aussi proactive que possible et les bulletins sont rédigés sur la base d’une approche positive.

    – Il existe une coopération étroite avec l’école primaire pour assurer une transition en douceur vers l’école secondaire, ainsi qu’avec les écoles dans lesquelles les élèves poursuivront leur scolarité.

    – Une formation continue a été organisée pour les enseignants sur les méthodes du travail collaboratif.

    – Des projets sont organisés pour accroître le bien-être des élèves. Un conseil des élèves a également été mis en place.

    – Pour les parents, en plus des réunions de parents habituelles et des visites à domicile, l’école organise également des rencontres mensuelles (Beeldige Babbel) pour les encourager à participer à la scolarité de leur enfant. Lors de la réunion de septembre sur le thème « apprendre à se connaître », presque tous les parents des élèves de première année sont présents. Pendant cette réunion, une session sur l’utilisation de Smartschool est organisée pour les parents, ainsi qu’une session sur le cyber harcèlement, les médias sociaux, etc..

    – Travailler avec l’iPad fait partie du Plan Individuel d’Apprentissage. Les iPads sont utilisés intensivement pour s’exercer, la remédiation et la différenciation. En outre, les élèves peuvent acquérir des compétences en matière de TIC et apprendre à gérer les médias sociaux et le cyber harcèlement.

    b) Les formidables Beeldekens – Planificateur de carrière

    – Tous les élèves de deuxième année effectuent un « stage découverte » dans différentes orientations d’études. Ils apprennent à s’évaluer en fonction de leurs possibilités et de leurs intérêts. Les élèves (± 150) des écoles primaires environnantes viennent à l’école dans le cadre d’un stage découverte.

    – Grâce au projet « Monde professionnel », les élèves entrent en contact avec des représentants de différents domaines professionnels : des adultes qui se forment au métier de conseiller pédagogique viennent présenter leur métier lors d’ateliers.

    – La méthode Kies Raak (guide d’orientation pour le choix des études) est utilisée pour identifier les talents. Chaque élève se constitue progressivement un dossier avec ses talents. Celui-ci est également utilisé, entre autres, lors des soirées des parents.

    – Les parents sont informés sur la structure de l’enseignement secondaire. Avec le jeu du choix de l’école, on tente de briser le schéma du choix des études basé sur l’ethnicité, le sexe et la classe sociale.

    c) Les formidables Beeldekens – Fair Play

    – Outre ses propres possibilités de sports et de jeux, l’école fournit également les informations nécessaires sur les possibilités de gestion du temps libre à Anvers et encourage les élèves et leurs parents à en faire usage.

    – En collaboration avec l’école fondamentale du quartier,  des moments de lecture à voix haute sont organisés à la bibliothèque. Les élèves peuvent également s’installer confortablement dans le coin de lecture.

    – La cour de récréation entièrement rénovée offre également davantage de possibilités pour organiser des récréations sportives.

    d) Les formidables Beeldekens – Santé (santé et développement durable)

    – La promotion d’une alimentation saine se fait à l’école en proposant des boissons, des fruits, des légumes et des soupes saines.

    – L’éco projet permet de doter l’école de plus de verdure.

    – Différents sujets sur la santé et le développement durable sont abordés lors des rencontres mensuelles avec les parents.

    – Le projet multidisciplinaire De Beeldige Beeldekens in de DOOS (enseignement durable à l’école) permet aux élèves et à leurs parents d’avoir une meilleure vision du développement durable.  En outre, au cours de l’année, cinq actions supplémentaires (projets d’une journée) sont prévues en collaboration avec Good Planet, telles que manger localement, zéro déchet, moins de consommation d’énergie, etc.

    Progrès réalisés – points forts

    Le projet a connu une évolution positive au niveau des différents axes. Par exemple, l’objectif de réussite pour tous a été atteint dans une large mesure.  Seul un petit nombre d’élèves redoublent  et 4,5 % des élèves sont orientés vers des classes différenciées. Le dossier des talents a été adopté par tous les enseignants et est continuellement adapté et complété. L’axe gestion du temps libre fait également partie de la vie scolaire quotidienne.

    Difficultés et résistances

    Dès le début du projet, un certain nombre de points forts étaient présents. La dynamique d’évoluer vers une école élargie est bien présente, une vraie gestion de projet est appliquée avec des objectifs clairs, des évaluations intermédiaires et des ajustements. L’enthousiasme de la direction et de l’équipe d’enseignants est très élevé et l’on peut faire appel à un très large réseau de partenaires sociaux autour de l’école.

    En décembre 2012, l’inspection de l’enseignement secondaire a fait un audit. Un certain nombre de faiblesses ont été identifiées concernant la gestion des évaluations et des socles de compétences.

    Un second audit a eu lieu durant l’année scolaire 2015-2016. Au cours de cet audit, l’inspection a vérifié si l’école avait suffisamment remédié aux faiblesses signalées. Le rapport très positif montre que l’école a réagi de manière très ciblée et planifiée. « Avec l’aide de partenaires extérieurs, l’école a mis en place un plan de gestion reposant sur des pratiques collaboratives des enseignants par matière et de manière transversale pour améliorer la qualité de l’enseignement  et le niveau des résultats des élèves ». L’école a utilisé les ressources et le fonctionnement du projet Beeldige Beeldekens pour atteindre ses objectifs.

    Poursuite et devenir du projet

    Durant toute la durée du projet, les promoteurs du projet ont essayé d’intégrer les différents sous-projets de manière optimale dans le projet d’établissement. L’école a pris à cœur le processus de mise en œuvre et d’intégration du projet d’une manière très professionnelle. Après cinq ans, les différentes activités et projets n’étaient plus considérées comme des projets mais faisaient partie intégrante du projet d’établissement.

    Le concept d’école élargie a été développé grâce à la collaboration avec le groupe de travail 2060. Il s’agit d’un partenariat entre le comité de quartier, toutes les écoles du quartier, les services de l’administration de l’enseignement, etc. Les sujets abordés sont la sécurité routière, le passage des élèves vers différentes écoles des différents réseaux, la gestion du temps libre, etc.

    Coordonnées

    Mme Hedwige Lefeber, Directrice du Stedelijk Lyceum Lange Beeldekens

    Lange Beeldekensstraat 264, 2060 Anvers

    Tél : 03/289 10 40 – hedwige.lefeber@so.antwerpen.be

    www.stedelijkonderwijs.be/stedelijklyceumlangebeeldekens

    Retour vers tous les projets