• fr
  • nl
  • Retour vers tous les projets

    M+M²: De Kunstbrug

    Mater-Dei Louvain

    2016

    Initiateurs

    Le projet a été introduit en 2016 par l’école primaire Mater Dei, Louvain. Ceci en collaboration avec le M-museum et la haute école UCLL (University College Leuven Limburg).

    Situation de départ

    L’école est située dans un quartier défavorisé en milieu urbain. L’école compte 172 élèves et de toutes les écoles de Louvain, c’est celle qui a le plus grand nombre d’élèves bénéficiaires de l’encadrement différencié (46%), de primo-arrivants allochtones et d’enfants issus de milieux socio-économiquement défavorisés (50%). 56% des élèves n’ont pas le néerlandais pour la langue maternelle.

    L’école collabore déjà depuis 9 ans avec des patients psychiatriques dans le cadre d’une exposition artistique et durant l’année scolaire 2015-2016, Mater Dei et M-museum ont collaboré sur le projet ‘Geluksvogels’ (‘Veinards’).

    Objectif et concrétisation

    M-Museum Leuven et l’école primaire Mater Dei ont établi un accord de collaboration durable (vital) qui propose à l’école uncontexte muséal qui soit un « lieu d’apprentissage » pourla formationartistique – en premier lieu pour les élèves, mais aussi pour les enseignants et les parents.

    La formation artistique est l’un des piliers du projet éducatif de l’école. Ceci repose sur la conviction selon laquelle l’art rapproche les gens et est un bon moyen de faire de la super-diversité, qui caractérise l’école sur le plan ethnico-culturel et socio-économique, un atout. Le service de Médiation culturelle du M-Museum Leuven vise à promouvoir la participation artistique, y compris dans les groupes socialement vulnérables.

    Ensemble, ils construisent un pont durable entre l’école et le musée / la culture. Le musée – et par extension les musées – devient ainsi plus accessible pour les élèves et les parents et touche un public plus difficile à atteindre, avec des possibilités d’élaborer des stratégies appropriées.

    La coordination du projet est assurée par le service de Médiation culturelle du musée. L’enseignante responsable qui déploie le projet scolaire (sur le plan didactique et organisationnel) travaille en étroite collaboration avec le collaborateur du service de Médiation culturelle. Ils assurent ensemble la mise en œuvre concrète des activités prévues. L’enseignante joue un rôle central dans le projet. Elle est présente un jour par semaine au musée et elle guide les enfants et les collègues lors de la visite du musée. Elle s’appuie également sur sa pratique et son expertise scolaire pour conseiller le musée en matière d’éducation pour les écoles. Pendant les journées de classe à l’école, elle fait aussi office de médiateur entre le musée et l’école. Elle informe oralement les enseignants, les intéresse aux expositions en cours et au projet et, ce faisant, recherche avec eux des possibilités de collaboration et apporte une sécurité aux collègues, ce qui favorise l’ouverture, la participation et le soutien de toute l’équipe. Elle veille ainsi à établir un partenariat durable avec le M-Museum.

    Le collaborateur de la formation des enseignants UCLL est membre de l’équipe de projet et étudie l’impact des activités sur les enfants.

    La collaboration entre le musée et l’école est très intense. Au début de l’année scolaire, le M-Museum invite les enseignants au musée à l’occasion d’une « journée des enseignants » et leur fait découvrir l’offre et les ateliers.

    Les activités pour les élèves changent chaque année et varient en fonction de l’année d’études. Voici, en guise d’illustration, un bref aperçu des activités par année au cours de l’année scolaire 2017-2018.

    En première année : la visite au musée a été préparée en classe. Les élèves ont appris à découvrir le musée de manière interactive, via un atelier « travaux pratiques » avec guide. Ils ont effectué une deuxième visite au M-Museum avec un élève de sixième année comme guide.

    En deuxième année : les élèves ont appris à découvrir le musée activement via un atelier de gravure. Pendant la visite au musée, les élèves ont observé quelques portraits de personnages importants. Ils ont ensuite dessiné des portraits d’animaux avec un col fraise. Ces dessins ont été gravés sur une feuille rigide, puis frottés avec de l’encre d’impression. Ces plaques ont ensuite été imprimées au moyen d’une presse.

    En troisième année : les élèves ont bénéficié d’une visite guidée axée sur la forme, la couleur et les matières, en lien avec le cours de néerlandais et le cours d’éveil artistique. Ils ont visité l’exposition au Centre d’art OPEK et ont fait la promenade pop-up ‘Streetwalk’ conçue par les élèves de quatrième année.

    En quatrième année : plusieurs enfants ont participé à la réalisation de vidéos didactiques pour les enseignants. Tout ce qu’ils ont appris sur la photographie en troisième année, a été filmé.

    Les enfants ont effectué une recherche dans le quartier avec le photographe et leurs professeurs. Ceci a été précédé de toute une préparation. Ainsi, pendant les cours de d’éveil en classe, les élèves ont reçu  un exposé historique sur l’histoire du quartier, sur Louvain.

    Pour terminer, les enfants ont effectué le parcours ‘Streetwalk’ avec quelques parents, les élèves de troisième année et d’autres invités. Il y a eu ensuite une réception pendant laquelle les élèves ont pu regarder les vidéos sur des iPad.

    En cinquième année : les élèves ont participé à un atelier dans le studio numérique du M-museum. Réalisation d’une foire artistique pour les élèves de toutes les classes, les enseignants et les parents. Promenade pop-up ‘Streetwalk’.

    En sixième année : les élèves de sixième année suivent pendant deux demi-journées une formation de guide en vue de guider des élèves d’autres classes, d’autres écoles, des parents, des familles et des gens du quartier. Ils apprennent à fournir des explications structurées et à oser parler devant un public. Ils font ensuite le guide dans le musée pour les enfants de première année et, après l’école, pour leurs parents et d’autres adultes.

    Tout au long de ces activités, le projet ‘De Kunstbrug’ vise à travailler graduellement à l’autonomisation des enfants. Le projet est suivi par les enfants du premier degré jusque et y compris le troisième degré. Ce projet connaît une évolution croissante, où l’on se base sur l’expérience et le vécu des enfants eux-mêmes au premier degré. À partir du deuxième degré, les enfants collaborent plus avec d’autres élèves et avec un ‘artiste en résidence’. En outre, l’école sort aussi de ses murs en exposant le travail artistique dans le quartier sous la forme d’autocollants qu’ils apposent sur les trottoirs. Ce projet ambitieux rayonne encore davantage lorsque les élèves du troisième degré guident les parents, d’autres enfants de leur âge et des visiteurs du musée et se comportent en véritables ambassadeurs du M-museum vis-à-vis de l’extérieur.

    En travaillant par degrés, on renforce la réalisation des objectifs prédéfinis : pensée critique, pensée créative, communication dans différentes langues, renforcement des compétences sociales et de la confiance en soi des enfants.

    Les étudiants de la formation des enseignants ont, sous la direction d’un chargé de cours, observé les élèves au cours des différentes activités.

    Depuis 2018-2019, le travail se poursuit dans la même optique.

    Progrès enregistrés

    Une évaluation des effets sera effectuée par la formation des enseignants UCLL. Les étudiants observent les élèves pendant les activités et interrogent les élèves et les enseignants. Le projet est toujours en cours.

    Leviers et difficultés

    Dès le départ, l’école disposait de quelques leviers importants : la formation artistique est un pilier majeur du projet éducatif de l’école, le travail sur les arts fait partie de la tradition de l’école et celle-ci a déjà collaboré avec le M-museum dans le passé.

    De plus, l’école est fortement ancrée dans son environnement et a noué des liens de collaboration solides avec diverses organisations locales.

    Enfin, on a opté dès le départ pour un soutien et un suivi scientifiques. Cela signifie qu’il y a une vraie gestion de projet durant toute la durée du projet (formulation des objectifs, approche planifiée, évaluations et mesures correctives, etc.) et que l’évaluation finale pourra sans aucun doute inspirer d’autres écoles.

    Prolongement du projet

    Projet toujours en cours

    Coordonnées

    Kleuter- en Lagere School Mater Dei, Sint-Jacobsplein 15A – 3000 Louvain

    Téléphone : 016/ 22 64 37, E-mail : directie.lager@materdei-leuven.be

    Contact : Conny Feyaerts:  conny.feyaerts@materdei-leuven.be

    https://www.m-life.be/project/m-en-mater-dei-bouwen-een-pop-up-museum

    Retour vers tous les projets