• fr
  • nl
  • fr
  • nl
  • Projet « Eigen kweek » (Culture personnelle)

    Bert Galle, Jelle Verschuere et Frederik Wylin du Technisch Instituut Sint-Lucas à Menin

    Comme chaque année, en coopération avec le Centre PMS, un guide d’orientation est présenté aux élèves dans les écoles. Grâce à celui-ci, les élèves peuvent se familiariser avec leurs centres d’intérêts. Nous ne pouvons qu’applaudir tout cela ! Le seul inconvénient est, et c’est là une expérience purement personnelle, que les élèves doivent découvrir leurs intérêts dans un laps de temps très court. L’objectif de notre projet était et reste de rendre ce guide d’orientation plus attractif et de l’étaler sur une plus longue période afin que les élèves aient plus de temps pour découvrir leurs intérêts dans le domaine scientifique.

    Le projet a débuté il y a quelques années avec l’intention de promouvoir les sciences naturelles, la technologie et les mathématiques dans le cadre de l’enseignement STEM (Science, Technology, Engineering and Mathematics). Grâce à notre expérience dans le domaine de l’éducation, nous avons transformé notre projet « Eigen kweek » en un outil moderne, pratique et interactif.

    Les phénomènes physiques et les réalisations technologiques sont au centre de cette démarche. Les expériences ont pour objectif de produire un effet d’étonnement et donner une vision claire de l’éventail des possibilités offertes par les sciences. L’objectif est des aider à faire le bon choix pour le passage vers l’enseignement secondaire. Après tout, une bonne information conduit à faire de bons choix, à avoir des élèves heureux et à les aider à faire un futur choix de carrière.

    Le concept est assez simple : les élèves construisent une serre équipée de gadgets électroniques et essaient de faire pousser une plante le mieux possible. Ils créent une expérience positive : grâce à leur apport personnel, la plante pousse plus vite.

    L’objectif principal n’est pas de construire la serre, mais de susciter l’intérêt pour les sciences grâce à une large gamme d’outils.

    Enfin, moyennant certaines adaptations, le projet peut être réalisé dans différents niveaux d’enseignement. La base reste la même, seules les instructions peuvent changer.

    L’ajout de facteurs supplémentaires tels que le jumelage électronique (e-twinning) avec une école suédoise contribue à rendre le projet encore plus attrayant.