• fr
  • nl
  • fr
  • nl
  • Intelligence artificielle, changement climatique, Stomata : KIKS

    Natacha Gesquière – Sint Bavohumaniora,  Francis wyffels – Ugent, Dwengo asbl,  Sofie Meeus –  Jardin botanique de Meise et Jan van de Bulcke – UGent

    KIKS, un projet STEM (Science, Technology, Engineering and Mathematics) sur le changement climatique, la biologie et l’intelligence artificielle (IA), a été développé dans le cadre d’une collaboration unique entre le Sint-Bavohumaniora, Université de Gand, le Jardin botanique de Meise et l’asbl Dwengo. KIKS fait partie d’un vaste projet « AI Op School » (https://www.aiopschool.be) dans lequel les concepts de base de l’intelligence artificielle sont appliqués à partir d’un contexte social.

    Le changement climatique est l’un des plus grands défis des prochaines décennies et les élèves s’y intéressent beaucoup. L’analyse de grandes quantités de données (« big data ») issues de la recherche scientifique par des biologistes et des climatologues utilisant des techniques d’intelligence artificielle, permet de trouver de nouvelles idées et solutions au problème climatique. KIKS utilise ce défi pour motiver les étudiants à s’inscrire dans des orientations STEM.

    Dans notre monde numérisé, l’IA est de plus en plus présente. Le potentiel de la technologie dans le futur est difficile à prévoir. C’est pourquoi les jeunes doivent être préparés à utiliser toutes ces nouvelles technologies de manière responsable, aujourd’hui et à l’avenir, et à contribuer à leur développement. Cela ne peut pas se limiter à l’utilisation de l’IA, il est essentiel de comprendre les concepts sous-jacents.

    Ce qui est unique, c’est que le matériel pédagogique de KIKS est issu d’une collaboration intensive avec des chercheurs. Le matériel pédagogique est basé sur la recherche scientifique actuelle et est en lien avec les cours de biologie, de géographie, de chimie, de mathématiques et de statistiques. En outre, les élèves travaillent les compétences TICE et sont confrontés aux aspects éthiques de l’IA.

    Le matériel pédagogique innovant est proposé en ligne et gratuitement sous forme de cahiers interactifs qui peuvent être utilisés sans installation supplémentaire de logiciel dans les écoles, seuls un ordinateur et un navigateur internet sont nécessaires. En outre, les élèves peuvent également travailler avec les cahiers chez eux. Pour les enseignants, il existe un manuel complet dans lequel les différents aspects du projet sont expliqués. Les cahiers, le manuel, ainsi que la liste des compétences terminales, sont mis gratuitement à la disposition des enseignants sur le site web https://www.aiopschool.be

    Dans le cadre du vaste projet « AI à l’école », une équipe de l’asbl Sint-Bavohumaniora, Université de Gand et Dwengo a élaboré un parcours d’apprentissage sur l’AI pour les élèves de la première à la sixième année de l’enseignement secondaire, s’inscrivant chacun dans un contexte social pertinent. Par exemple, des travaux sont en cours sur les robots sociaux et les nouvelles technologies dans le secteur de soins et de la santé (voir https://www.aiopschool.be)
    Le projet KIKS a été développé par le Sint-Bavohumaniora Gent, l’Université de Gand, le Jardin botanique de Meise et l’asbl Dwengo vzw, avec le soutien de la RVO-Society, la Province de Flandre orientale, la Province du Brabant flamand, Veranderwijs, l’Athénée Royal d’Etterbeek et Smart Education @ Schools du gouvernement flamand et de l’imec.