• fr
  • nl
  • retour

    Création de maquettes interactives du corps humain

    Charlotte Van Herpe, Véronique Donnay et l’équipe pédagogique de l’EFACF à Gerpinnes

    Projet 1 : Création de capsules pédagogiques pour apprendre le fonctionnement du système circulatoire qui avait pour objectif de faire collaborer les élèves de 3ème maternelles, 1ère et 2ème primaire avec mes élèves de 6ème primaire afin de rendre plus attrayant et plus ludique les cours d’éveil scientifique. En suivant les étapes de la démarche scientifique, nous avons monté une leçon numérique. Les élèves de 6ème primaire ont entrepris des recherches et réalisé des expériences en utilisant plusieurs outils : encyclopédies, livres sur l’anatomie, documentaires, logiciels, recherches sur internet…pour réunir toutes les informations, les analyser et pour créer une maquette du système circulatoire ainsi qu’une capsule vidéo à la manière de la célèbre émission « C’est pas sorcier ». La vidéo a été envoyée aux classes du degré inférieur. Les grands sont, ensuite, allés dans les classes avec notre maquette du corps humain pour vérifier la compréhension des petits et voir si ceux-ci pouvaient à leur tour nous expliquer le système circulatoire. Le résultat est plus que jubilatoire !

    Projet 2 : Ce projet avait pour objectif de visualiser concrètement le système digestif et de rôle de chaque organe dans le corps. Les enfants de 6ème année primaire ont réalisé une maquette du système digestif grandeur nature. Les enfants ont ensuite programmé un robot « Thymio » pour qu’il suive le parcours du système digestif. Le robot représente en fait la nourriture et son trajet dans notre corps. Pour chaque étape de la digestion, les enfants ont créé une capsule pédagogique qui explique le rôle de chaque organe qui sera lue via une tablette. Le robot s’arrête donc à chaque organe et la vidéo explique le rôle des dents et de la mastication, poursuit ensuite son chemin dans l’œsophage …Notre maquette a été exposée en classe lors d’une exposition pour les parents, les autres classes et d’autres écoles. A la fin de la présentation, les visiteurs « enfants » (par TBI) et visiteurs « adultes » (par tablette) sont amenés à répondre aux quizz interactifs préparés par les élèves. Ces deux projets prouvent que la découverte des sciences peut être concrète, expérimentée, partagée, ludique et numérique !

    retour